Expert en Art & Joaillerie à Monaco

Coulisses de la Biennale des Antiquaires – PARIS – 2016

Une visite de la Biennale des Antiquaires

Les nouveaux membres Certifiés “Experts Évaluateur et d’Assurance” visitent le salon des antiquaires. Membre du Département Mobilier et Objets Précieux d’Union d’Experts, nous nous donnons rendez-vous pour une visite de la 28ème Biennale des Antiquaires à Paris. C’est un lieu historique très connu. L’espace du Grand Palais accueille des galeries d’Antiquités, Beaux-Arts et Joaillerie.

Un groupe de spécialistes 

Gery Steenkiste, Laurence Lagrange, Philippe Jamault, Cécile Agu et deux Experts Vol Valerie Picoulet, Corinne Délicati représentent les cabinets Labouze et Furnion. Notre talentueux guide FREDERIC ELKAIM, co-fondateur du Cercle franco-suisse des Collectionneurs et Amateurs d’art nous accompagne.

L’immense coupole en verre et métal donne une dimension il est vrai à couper le souffle lorsque l’on entre dans ce Palais pur la première fois, ce qui était mon cas. La scénariste Nathalie Crinière a parfaitement réussi à donner une expression d’ intemporalité au lieu par la distribution des allées et la visibilité de chaque participant dans un “esprit sobre et contemporain” voulu par la nouvelle équipe du Syndicat National des Antiquaires menée par Dominique Chevalier.

Un dialogue privilégié du groupe avec le galeriste sur le thème d’une ou deux oeuvres marquantes de son univers présenté.

L’idée est d’aborder en toute transparence les tendances du marché avec les galeries et marchands spécialisés grâce à l’intermédiaire de notre guide.
Nous avons donc rencontré les plus grands galeristes.  Ces derniers nous ont réservé le meilleur accueil. Plus particulièrement les tableaux de maîtres, Alice Frech, chez www.dejonckeheere-gallery.com.

David Langeois, historien, nous explique la provenance des boiseries et appliques en bronzes XVIIIéme siècle de la galerie Steinitz. Plus loin, Carolle Thibaut-Pomerantz, spécialiste des papiers peints, www.antique-wallpaper.com nous redonne le goût des ambiances raffinées.

La galerie Daniel Templon, présente pour la première fois au salon, fête son cinquantième anniversaire. C’est la raison pour laquelle, ils présentent uniquement des oeuvres parisiennes de l’année 1966.  Ainsi nous retrouvons celles de son année de  lancement, dans le goût de son fondateur. Finalement devant ses choix visionnaires, nous mesurons aujourd’hui le pionnier de l’art conceptuel il a été. Agé seulement de 21 ans, il débute dans une cave d’un antiquaire parisien.

Les coulisses 

L’organisation de cette manifestation mondialement reconnue repose sur les épaules des passionnés.
Selon la presse spécialisée, 123 exposants et près de 4300 objets présentés. Ces derniers ont été sélectionnés par un comité de 15 personnalités.  Cette sélection ou encore appelée “vetting » permet une plus grande transparence et un contrôle par les services du Groupement d’assureurs français pour l’identification, la recherche et la récupération des biens mobiliers déclarés volés.

Comme convenu, la vision d’ensemble de cette présentation donne une idée exceptionnelle de ce qui se fait de mieux sur le marché de l’art. En effet, l’écart des prix pouvant atteindre plusieurs millions d’euros ce qui remet instantanément les pieds sur terre.

Lors de la pause déjeuner, nous avons connu un moment privilégié en compagnie de Madame Chevalier-PAZZI Nicole, qui nous a fait l’honneur de partager son histoire familiale de 3 générations de marchands d’art en tapisseries anciennes.

Pour conclure, cet évènement artistique était attendu en raison des circonstances plus tendues tant sur le plan économique que sécuritaire. Pourtant, les amoureux de l’Art, les collectionneurs et les marchands étaient bien représentés pour faire briller Paris à son firmament. On a hâte de revenir l’année prochaine puisque la biennale sera organisée chaque année et la programmation du du 12 au 17 septembre prochain a été déjà annoncée.