FIBAR et TREIMA, deux fichiers pour identifier les objets volés

A la suite d’un vol d’objets précieux, avec une forte valeur sentimentale, les assurés demandent souvent de faire tout ce qui est possible pour avoir une chance de les retrouver un jour. C’est la raison pour laquelle l’administration organise la collecte d’information pour retrouver les propriétaires des oeuvres ou bijoux. Encore faut il pouvoir les identifier. 

Fichier Informatique des Biens Assurés et Recherchés (FIBAR)

Pour commencer, le GIE ARGOS est un Groupement d’Intérêt Economique de plusieurs Assureurs français. Ce dernier oeuvre pour la Recherche et la récupération des véhicules et autres biens mobiliers déclarés volés en vue d’une indemnisation.

Une interface appelée FIBAR est utilisée entre autres intervenants, par les Experts VOL. Ce fichier centralise l’enregistrement des biens volés figurant sur le dépôt de plainte « en vue de leur découverte, de leur identification et de leur restitution ».

Pour qu’il soit pleinement efficace, nous devons transmettre des informations précises de l’objet. Par exemple, dans le cas de la montre de marque de luxe, la référence du modèle, son numéro de série accompagné d’une photographie sont nécessaires pour permettre l’identification.

Mieux identifier les objets volés avec TREIMA 

Les compagnies d’assurance coopèrent avec les services de la police nationale.

Une convention de partenariat signée le 12 juin 2012 permet de coopérer entre les services de police et ce groupement d’assureurs français. Selon le site du Ministère de l’Intérieur, le but est de favoriser les échanges d’informations. La police nationale utilise le fichier Treima de l’office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC).

La prévention 

Pour aller plus loin, il est possible de consulter une documentation spécifique pour la prévention à l’attention des propriétaires et responsables d’œuvres d’art.

En résumé, il est donc conseillé de réaliser un inventaire préalable. En fait il s’agit de lister tous vos objets de valeur avec plusieurs photographies. Il sera utile de produire plusieurs plans avec une évaluation de l’expert spécialiste avant le sinistre. En effet, ce document permettra à l’Expert d’assurance de mieux renseigner les compagnies d’assurance et la police.