Gestion de sinistre : Evolution du métier de l’expert spécialiste vol à l’expert mobilier objet d’art

Les nouvelles missions de l’Expert spécialiste Vol s’orientent vers l’expertise des contenus « Mobilier et objet précieux ». A la suite de différents sinistres liés à toutes les garanties du contrat d’assurance multirisque habitation, l’Expert Vol chiffre toutes les catégories de contenus mobilier. 

Evolution du métier de l’Expert VOL

Ces dernières années, nous constatons une évolution de notre métier. En effet, L’Expert Evaluateur et d’Assurance spécialiste VOL est de plus en plus missionné en binôme avec de l’Expert bâtiment. Il apporte sa compétence sur les évaluations des contenus MOBILIERS et OBJETS  PRÉCIEUX. En plus des sinistres VOL, il est en charge des sinistres liés aux incendies ou catastrophes naturelles.

La dernière certification, délivrée par le CNPP http://www.cnpp.com/Groupe/Presentation-CNPP  en 2015, concerne la « spécialité vol » . Ce terme marque le lien avec la garantie du contrat d’assurance. Le CNPP, organisme de certification et la Compagnie des Experts  http://www.expert-cea.com/  forment  une quarantaine d’experts. Au final, ils espèrent obtenir la certification « spécialiste VOL ». En pratique, la mission confiée par la Compagnie/Société d’assurance  à l’expert VOL consiste procéder à 3 étapes. D’abord, il  détermine les circonstances. Ensuite, l’expert  vérifie le risque et les moyens de protections exigés au contrat. Enfin, il organise les éventuels recours en responsabilité et évaluer tous contenus mobiliers dérobés à partir des justificatifs transmis par l’assuré.

Depuis peu de temps,  la demande de certaines Compagnies et Sociétés d’assurance s’oriente vers une intervention de l’expert Vol  sur d’autres types de sinistres. C’est ainsi qu’on le sollicite à la suite d’un incendie, des catastrophes naturelles ou d’un dégât des eaux. D’autres garanties interviennent régulièrement comme un fait engageant la responsabilité civile de l’assuré… En bref, pour évaluer les états de pertes mobilier à forts enjeux, chiffrer les pertes,  sur les objets d’art ou précieux endommagés à la suite d’un sinistre garanti, l’expert spécialiste VOL intervient. 

Les atouts de l’Expert VOL 

Vu la complexité et la diversité des situations rencontrées dans les cas de sinistre vol, la rédaction des rapports ne peut être que très précise tant dans la description des lieux et des moyens de protection exigés par les compagnies, que sur les circonstances mettant en jeu ou non telle ou telle garantie et enfin dans l’analyse des justificatifs pour chaque bien dérobé.

L’approche psychologique 

L’assuré venant d’être victime d’un vol n’est pas prêt à recevoir la visite d’un expert qui lui impose une visite de chaque pièce et les vérifications d’usage. En état de choc émotionnel ou sous des apriori des services qu’ils attend, il n’est pas réceptif. A ce moment, nous demandons de fournir rapidement un état des pertes « détaillé, justifié et chiffré »  C’est à dire qu’il faut écrire une liste précise de chaque objet dérobé en apportant la preuve de son appartenance et ou existence et ou valeur.

La démarche de l’expert nécessite alors une grande pédagogie et patience pour apaiser les craintes et faire valoir son indépendance tant du côté de la compagnie que celle de l’assuré dans le but d’aboutir à un pointage précis. Dès le début, la recherche de la mise en confiance est fondamentale pour obtenir la coopération des sinistrés qui expriment une réclamation écrite auprès de leur société d’assurance.
D’autre part, l’analyse du contrat d’assurance est fondamental quand on sait que beaucoup de différences existent entre les compagnies à tous les niveaux en matière de garantie vol et à titre d’exemples:

  • Premièrement, l’acquisition de la garantie (c’est à l’assuré de prouver la matérialité des faits).
  • Deuxièmement, sur les obligations de sécurité exigées en présence ou absence des assurés (systèmes d’alarme en état de fonctionnement et protections mécaniques tels que l’espacement des barreaux, nombre de points d’ancrage sur les portes de communication entre l’habitation et la dépendance par exemple).
  • Troisièmement, les définitions des catégories de biens varient entre objets de valeur, objets précieux, mobilier, objets sensibles, bijoux, objets de collection ou encore objets d’art.

Notez le véritable casse tête pour la montre qui peut être classée dans toutes les catégories: bijoux (selon certaines compagnie quelque soit le matériau), objets de valeur (selon le prix unitaire parfois) ou mobilier (si elle est en acier avec une valeur unitaire inférieure à un indice).

La double compétence droit des assurances et histoire de l’art

La difficulté pour l’Expert n’est pas tant de lire le contrat que de manipuler tous les contrats de toutes les compagnies en un temps toujours plus réduit  parfois, même les courtiers ou les agents qui commercialisent les contrats s’y perdent aussi ! Alors que penser de l’assuré qui découvre ces notions juridiques au moment des faits ?

La recherche des prix en valeur à neuf ou en valeur moyenne sur le marché de l’occasion de seconde main ou en cours moyen de vente publique diffère selon les contrats. Fréquenter les salles de ventes ou crédits municipaux est un complément aux abonnements de sites internet spécialisés pour les objets les plus courants; la question du spécialiste se pose pour des objets de collection ou plus rares (tableaux, collection de timbres, armes, vin…). La formation initiale en histoire de l’art permet de connaitre l’objet et de le situer dans une époque. Très souvent une formation en gemmologie et bijoux, permet d’approfondir la question des objets précieux et de vitrine. D’autres écoles permettent d’approfondir chaque spécialité.

L’expert est donc amené à vérifier les prix sur les biens les plus fréquemment dérobés chez le particulier tels que les bijoux et objets en métaux précieux. Le contenu mobilier regroupe nombreuses catégories telles que par exemple: les montres de marque de luxe, les vêtements et maroquinerie. En plus, les objets de valeurs (tableaux, objets d’art), n’ont pas la même approche que le matériel informatique ou encore téléphonie. Plus récemment, dans les dépendances et véhicules, nous chiffrons le matériel professionnel tel que l’outillage ou encore VTT. La côte de tous ces biens peut être aussi bien tendre à la hausse qu’à la baisse.

Notre  métier évolue vers un service d’assistance à la constitution de l’état des pertes, l’organisation d’une sauvegarde ou de la restauration des biens endommagés.

Lors des dernières catastrophes naturelles qui se sont abattues sur Cannes et ses environs le 3 octobre 2015, certaines compagnies ont souhaité faire bénéficier à certains de ses assurés d’un service plus particulier. En fait,  il faut aider l’assuré à la constitution de l’état des pertes. Malheureusement, trop peu de personnes préparent le cas de figure où tout est emporté et dévasté en 3 heures. Pourtant cela s’est produit. Que faire ? Les Experts ont dû traiter chaque dossier avec les particularités du contrat c’est à dire selon les options souscrites avant le sinistre.

Pour les dossiers les plus importants, l’expert spécialiste mobilier accompagne l’expert bâtiment pour expliquer comment préparer l’état de pertes. Nous organisons les opérations de pointage sur place et vérifier les justificatifs joints. En effet, comme dans toutes déclarations, la compagnie ne peut pas exclure la fraude ….à ce sujet, notre expérience peut être utile.

Pour certains assurés, l’enjeu principal était de sauvegarder la collection de tableaux, lithographies ou de documents archives sous forme de papier. C’est pourquoi l’intervention d’entreprises spécialisées se déroule dès le début de la mission. La coordination avec l’Expert bâtiment favorise le niveau de satisfaction  Il s’agit de mettre tous les documents dans des salles ou container sous vide. En effet, il existe des procédures conçues pour la « décontamination ».  Par exemple, des sociétés spécialisées procèdent à des nettoyages ou de la restauration d’art.  En particulier, les tissus en soie, ou un ensemble mobilier, de tapis, de pieds de meubles d’époque seront traités avec méthode par des professionnels. 

En conclusion, cet évènement a permis de mettre en lumière des sinistrés peu informés des garanties liés à leur contrat.
Les modalités de la gestion de sinistres, nous permettre d’accompagner progressivement l’assuré. De plus en plus de personnes expriment un besoin de conseil.
Pour ne pas vous retrouver dans une telle situation, nous vous recommandons de relire avant tout votre contrat d’assurance.