Expert en Art & Joaillerie à Monaco

La Blockchain : un nouveau langage, de futurs usages

La blockchain repose sur une technologie issue de la cryptographie développée à la fin des années 1970. Comment comprendre ce nouveau langage ? Quels sont les futurs usages qui nous feront utiliser la blockchain ? 

La Blockchain, un nouveau langage 

Je vous invite à visiter les nombreux sites et plateformes pour mieux appréhender tous les concepts en cours de formation. Passez la barrière du vocabulaire ! Je vous promets que vous verrez pourquoi l’enthousiasme des “builders” de la communauté ne faiblit pas. C’est la raison pour laquelle la génération Z (nés entre 1997 et après l’an 2000) maîtrise parfaitement. Certains disent que l’invention de la blockchain est aussi  important que l’imprimerie.

Comment expliquer ce qu’est la blockchain ?

Tout d’abord, je le perçois comme un système reposant sur deux piliers principaux :

  • D’un côté la technologie:  Apportée par la première blockchain  appelée Bitcoin. Schématiquement, à un système de calculs algorythmiques donné dans un protocole,  un bloc de hachage se constitue formant une chaîne de blocs chronologiques. Ensuite,  une récompense sous forme de Token est  attribuée aux propriétaires des ordinateurs (en fait ce sont des cartes graphiques dédiées au “minage” et regroupées en fermes de minage). Cette récompense ou Jeton de Bitcoin sert aussi de monnaie dans l’économie réelle. La Capitalisation du marché (USD) s’élève à $373,78 B à ce jour.
  • L’idée principale du Token à retenir se fonde sur le principe de l’enregistrement de données dans un bloc  infalsifiable. Ce bloc peut être vu par tous comme un grand livre de comptes. En effet, les ordinateurs du système Bitcoin enregistrent les mêmes données ce qui sécurise l’ensemble de ce système dit décentralisé. Cette propriété le rend également inviolable (autrement dit le coût énergétique et en temps pour une modification du bloc impliquerait de revoir tous les calculs depuis le début ce qui rend l’opération en pratique impossible).  Je reviendrais sur d’autres notions dans un prochain article.
  • D’un autre côté, l’écosystème web3 développé par la communauté progresse. Le principe fondé par  Bitcoin, est repris par d’autres blockchains. Le second réseau le plus connu et utilisé aujourd’hui s’appelle  Ethereum permet l’utilisation du NFT.
    • NON FONGIBLE TOKEN (NFT) offre la possibilité d’enregistrer des métadonnées dans la blockchain. En effet, Bitcoin et Etherum sont à la fois des crypto-monnaies et des blockchains. Désormais de nombreuses entreprises utilisent des versions publiques ou privées et acceptent ces nouvelles monnaies. Du coup, Etats et organisations institutionnelles cherchent à réglementer les usages qui se mettent progressivement en place surtout aux USA et ans le monde.

Quels sont les futurs enjeux ?

Tous les domaines pourraient être impactés par ces nouvelles  technologies qui vont plus loin que ce que nous connaissons actuellement à travers nos sites internet et réseaux sociaux. 
Ce passage du web2 au futur web3 grâce à la blockchain permettra d’utiliser différemment nos données et la gestion de nos biens matériels et immatériels.  Il utilisera plus largement l’intelligence artificielle (IA) et la 3D.
  • Sur l’économie par exemple, l’économie des pays en voie de développement adoptent le Bitcoin comme monnaie d’Etat. L’Etat ouvre des portefeuilles numériques à tous en versant l’équivalent de 30 $. Cela permet à une partie de la population qui n’avait pas de comptes bancaires de pouvoir échanger à partir de portefeuille numérique : le wallet. 
  • Dans le monde de l’art et du luxe, les plus grands groupes ont lancé leurs propres département. Les marques Artprice et Chrities travaillent déjà sur leur propre Metaverse et département spécifique au NFTart.
  • Dans le luxe, les marques Zara ou Tiffany ont lancé leurs propres campagnes et collaborent avec des artistes digitaux. Le phygital combine les expériences ou des biens physiques attachés avec un NFT.
  • Le NFT peut être utilisé comme  passeport pour des évènements spécifiques à une communauté mais de nouveaux usages vont découler bientôt sur le marché.

La blockchain et nous

De mon côté, je découvre cette dernière technologie lors des records de ventes NFT art (non fongible token ou jeton non fongible en français) en mars 2021. En particulier,  la mise en lumière artistes digitaux inconnus du monde de l’art et du grand public : Beeple Pak, Fewecious. Les plus célèbres Maisons de vente aux enchères publiques anglo-saxones créent leurs départements NFT et Metaverse.
Après Facebook qui change son appellation en Meta en octobre 2021, la révolution est définitivement en marche vers le web3. Notament le monde du luxe et des grandes entreprises investissent massivement dans des projets à venir dans les 3 ou 5 prochaines années. 
 
Depuis cette date, je partage mon parcours d’initiation vers le futur web3 en cours de construction. Avec tous les passionnés monégasques et du pays nous réunissons “Autour d’un café” tous les mois depuis un an à Monaco.
A ce jour, j’observe que les chefs d’entreprises n’ont pas le temps de s’informer et ni se former. Pourtant vous me confirmez  régulièrement que cette thématique vous intéresse. J’espère que cette
cette nouvelle série d’articles Web3 publiés dans le blog de Riviera Fine Art vous intéresse. Je suis à l’écoute de vos interrogations et thématiques liées au monde de l’art, collection et luxe.  
Nous vous retrouverons “Autour d’un café” à Monaco le 19 octobre prochain pour approfondir cette thématique de la Blockchain. Nous recevons Jean-Luc Lasquellec, auteur du livre “Wallcrypt, Blockchain et cryptos: 60 experts vous expliquent tout“. 
 
Le cercle Riviera Fine Art dédié aux chefs d’entreprises et collectionneurs attachés à l’Art et aux beaux objets qu’ils soient physiques ou virtuels s’ouvre  à Monaco. 
Suivez-moi dans ce parcours d’initiation vers l’art le luxe et le web3. 
 
En conclusion, la première blockchain Bitcoin est d’abord une nouvelle technologie et cryptomonnaie. Elle est développée et mise à disposition par une personne (ou un groupe) appelé Satochi Nakamoto en 2009. Son fonctionnement repose sur une preuve de travail (proof of work). Bitcoin s’utilise partout dans le monde. D’autres blockchains et cryptomonnaies comme Etherum se sont développées créant un nouvel éco-système.
L’avènement du NFTou Cryptoart se situe en mars 2021. Depuis cette date, de nombreux projets ont vus le jour tandis que d’autres ont disparu. Comme tout nouveau système, il appartient au public de s’approprier les codes et les usages. C’est le but de mon engagement auprès des artistes, créateurs, collectionneurs et entrepreneurs du luxe de partager mon expérience du marché de l’art et joaillerie azuréen. 
 
Je souhaite accompagner ceux qui souhaitent rattraper cette année 2021 en parcourant ensemble les moments clés. A travers l’expérience de l’avènement du NFT et crypto-art, vous apprendrez les notions de wallet, blockchain, cryptomonnaie, NFT et bien d’autres choses comme les codes de la communauté le temps d’une matinée. #wagmi. 
 
Collectionneurs, chefs d’entreprises, pour en savoir plus et rejoindre le cercle des collectionneurs de Riviera Fine Art, envoyez votre demande de pré-inscription par mail à c.agu@rivierafineart.mc.